Crystalline

 
 

Crédits

Réalisation : Michel Gondry
Directeur Animation : Peter Sluszka

Production par : Partizan
Co-produit par : Hornet Workshop

Production : Raffi Adlan, Joel Kretschman
Directeur de la Photographie : Ivan Abel
Animateurs : Kevin Coyle, Matt Somma, Matt Christenson
Assistant Animateur : Dion Hawley
Production Designer : Tim McDonald
Directeur artistique : Elise Ferguson
Effets lumineux spéciaux : Ben Phelan
Confectionneurs : Ben Kress, Nathan Asquith, Peter Erickson, Erika Bettencourt, Halsey

Infos

Des météorites dorées remplissent des cratères lunaires pendant que l’image de Björk est projetée sur un disque métalique en rotation

Michel Gondry à Propos du clip

"Nous avons filmé ce clip image par image, et en exposant la pellicule plusieurs fois. J’ai décidé pour ce clip que la pluie de météorites tomberait sur le sol et produirait un son... L’idée qu’un rayon de lumière puisse avoir un impact sur ces choses et les faire bouger est quelque chose qui m’a intrigué. Pluis tard, elles créent des vaguelettes - comme la pluie . Et dans le 3eme couplet, elles créent des bulles dans lesquelles des objets métalliques apparaissent. Tout ceci résulte de multiples conversations avec Björk qui abordaient de nombreux sujets." source : Billboard Magazine

Making Of

Filmée avec des caméras Bolex 16mm, Crystalline ressemble plus à un film de science fiction expérimental qu’à un clip classique. Les effets d’éclairage ont été réalisés en exposant la pellicule plusieurs fois, et parfois de la faire aller à l’envers ou encore en bloquant l’ouverture de l’objectif pour méticuleusement capturer de nombreux passages sur chaque image de la pellicule.Pour permettre q’avoir un mouvement répétable mais aussi modifiable, des grues contrôlées par SERVO moteurs ont été créées spécialement pour l’occasion.

La performance de Björk a été originellement enregistrée sur fond noir avec plusieurs caméras, puis ensuite a été projetée sur le plateau sur un disque rotatif au dessus d’un paysage lunaire comportant des cratères. 3 projecteurs, disposé selon un arc à des intervalles de 30 degrés, tout en étant sycnhronisés pour créer des changements de perspective quand la caméra bouge autour du disque et donner à Björk une présence éthérée et Holographique.

En outre, des cristaux en glace fabriqués spécialement, des comètes qui srient le ciel, des tambours en métal repoussé incrustés dans des cratères lunaires et les dessins abstraits en 2D de Gondry contribuent à l’ambiance cosmique

source : Hornet Workshop

 

En lien avec...

 
 

Autres articles