Drawing Restraint 9

 

La série Drawing Restraint, que l’on pourrait traduire par Retenue dans l’esquisse, se concentre sur les relations des humains avec leur environnement et les conditions de celles-ci, ainsi que sur l’énergie et l’érotisme propres au corps humain.

Synopsis A bord d’un baleinier japonais dans la baie de Nagasaki, une énigmatique sculpture de vaseline est tenue par des barrières pour en préserver la forme. Deux occidentaux sont accueillis à bord du navire, sont traités avec le plus grand soin, revêtus d’habits de fourrure inspirés des tenues de mariage de la tradition Shinto.
Le vaisseau est pris dans un orage. Dans l’agitation, la sculpture perd sa forme et la vaseline se répand... durée : 2h15

Sortie française : 29 Mars 2006

Matthew Barney est un artiste américain né à San Francisco en 1967, travaillant avec le dessin, la photographie, le film, les installations vidéos et la sculpture. A l’âge de six ans, il déménage dans l’Idaho avec sa famille. Après le divorce de ses parents, Barney a continué à habiter avec son père dans Idaho, jouant au football à ’université, et à rendre visite à sa mère à New York, où il a été introduit à l’art et aux
musées. Ce grand écart entre le sport et l’art éclaire son travailen tant que sculpteur et cinéaste. Après avoir été diplomé de Yale en 1991, Barney pénetre le monde de l’art par l’entremise de la galeriste Barbara Gladstone : la controverse et le succès sont immédiats.

Il est bien connu en tant que producteur et créateur de la série de films Cremaster, cinq travaux visuellement extravagants où il s’interroge sur la différenciation des sexes . Il y utilise des matières malléables comme la résine ou la vaseline . Les films ont été réalisés dans le désordre : Cremaster 4 a initié le cycle, suivi par Cremaster 1, etc.) Les films présentent généralement Barney dans une multitude de rôles, notamment des personnages aussi divers qu’un satyre, un magicien, un bélier,Harry Houdini, et même le meurtrier Gary Gilmore . Le titre des films fait référence au muscle qui élève et abaisse les testicules en fonction de la température, la stimulation externe ou la crainte. Les films se sont un mélange grandiose
d’histoire, d’autobiographie, de mythologie, un univers tres intime dans lequel symboles et images sont densément imbriqués et connectés. La cosmologie résultante est belle et complexe. Le film concluant la série, Cremaster 3, commence en bas du Chrysler Building et inclut des scènes au champ de courses de Saratoga où les chevaux morts courent dans une séquence onirique, au Musée Guggenheim, où l’artiste Richard Serra dépose de la Vaseline chaude dans la célèbre rampe en spirale du Musée.Matthew est depuis 2000 le compagnon a la ville de Björk,avec laquelle il a eu une fille en 2002.

Filmographie : Destricted (2006) (post-production) Drawing Restraint 9 (2005)
De Lama Lamina (2005)
Cremaster 3 (2002) Cremaster 2 (1999) March of the Anal Sadistic Warrior (1998)
Cremaster 5 (1997) Cremaster 1 (1996) Cremaster 4 (1995)

Björk a composé la bande originale du film autour de la culture japonaise avec notamment un instrument traditionnel : le sho.
Elle s’est entourée de fidèles collaborateurs, Mark Bell, Valgeir Sigurdsson, Zeena Parkins, Tanya Tagaq et Leila, mais aussi de nouveaux : Will Oldham (alias Bonnie Prince Billy), Akira Rabelais, Mayumi Miyata et d’autres japonais pour certains arrangements vocaux.

01 gratitude
02 pearl
03 ambergris march
04 bath
05 hunter vessel
06 shimenawa
07 vessel shimenawa
08 storm
09 holographic entrypoint
10 cetacea
11 antarctic return

Chant : Will Oldham, Tagaq |
Celeste : Jónas Sen |
Sho : Mayumi Miyata |
Harpe : Zeena Parkins, Björk |
Clavier : Nico Muhly |
Clavecin : Guðrún Óskarsdóttir |
Crotales, glockenspiel : Samuel Solomon |
Percussions : Shonosuke Okura |
Piano : Akira Rabelais |
Arrangements : Leila, Björk |
Programmmeurs : Leila, Valgeir Sigurðsson, Mark Bell, Björk |
Compositeurs : Matthew Barney, Akira Rabelais, Björk |
Producteurs : Valgeir Sigurðsson, Mark Bell, Björk

Björk à propos du film

"Quand Matthew m’a demandé mon concours, j’étais prise jusqu’en décembre par le tournage des vidéos qui accompagnaient "Medúlla". Je n’avais que six mois devant moi. Un album de quarante minutes peut me prendre deux ans. Là, j’ai dû réaliser plus de deux heures de musique, soit l’équivalent de trois albums, en six mois ! Une contrainte plutôt saine pour moi." Björk - Le Nouvel Observateur (21/07/2005)

"Matthew a créé le scénario et l’univers du film et j’ai créé la musique pour cet univers. Je ne me suis pas appuyé des visuels du film. Si il ya une quelconque influence, ce n’est pas volontaire." Björk à Venise bjork.com (Septembre 2005)

"Nous avons eu pas mal d’inquiétudes. L’une des premières qu’on s’était dit en se rencontrant : ne jamais travailler ensemble. On voulait juste ce truc boyfriend/girlfriend ; c’était la priorité. Mais finalement ce fut plutôt facile de travailler sur un projet à deux. On allait aux mêmes endroits, on rencontrait les mêmes personnes et on écoutait la même musique. D’un côté, la bande originale et l’image pour ce film sont basées sur nos expériences communes, mais connaissant Matthew, je suis sûre qu’il existe 20 autres couches de la signification dont je ne me rends pas compte"
Björk - The Independent (Juillet 2005)

Matthew Barney à propos du film

“J’ai surtout été influencé par le cinéma d’horreur des années 70 et du début des 80’s. Des films qui se déroulent dans un environnement clos, avec peu de personnages.Les Dents de la Mer en est une parfaite illustration. Il y a également les films où la terreur survient dans des lieux reculés et isolés, comme Evil Dead, Vendredi 13, ou The Shining.” Matthew Barney - Score (Mars 2006)

”L’évolution de cet objet [le symbole du cremaster] est le point de départ de l’histoire du film.C’est sa construction qui forme la narration. Mais pour moi, ce sigle représente le corps entravé. Mes Sculptures ont toujours été faites par mon corps entravé parce que je pense qu’une forme ne peut naître sans résistance. De la même facon qu’un muscle ne peut se développer sans une force contraire. Cela fait partie du processus de l’évolution. Matthew Barney - Score (Mars 2006)

A propos du film

  • Le film fait partie d’un ensemble de 9 pièces (Drawing Restraint 1 à 9) présentée pour la première fois dans son intégralité en juin 2005, au Musée d’art contemporain du 21e siècle de Kanazawa : il regroupe des sculptures, des dessins, des photographies et des installations vidéo.
  • Drawing Restraint 9 intègre bon nombre d’éléments de la culture japonaise comme la pêche à la baleine et la tradition qui lui est associée. Une thématique qui n’est pas sans rappeler la culture islandaise...
  • Le film a été présenté à la 62ème Mostra de Venise. Le festival s’est enudu 31 août au 11 septembre.
  • Pour ce qui concerne la France, la première du film a eu lieu le samedi 10 décembre 2005 au cinéma Lux à Caen.

+++ Galerie de photos du film +++

Liens

Merci à Chris Winget pour les photos et Eric Doeringer de cremasterfanatic.com

 

Autres articles