3.08.2017

Les premières infos sur le nouvel album dévoilées dans l’interview de Dazed

Après l’annonce de sa sortie imminente et maintenant avec la publication de l’entretien dans Dazed, le nouvel album se dévoile un peu plus. Le journaliste Selim Bulut a pu écouté une version non finalisée de l’album, avant le dj set à Barcelone en juin dernier.

Un 9e album toujours sans nom

Elle le décrit comme un album de dating, allant même jusqu’à le comparer au célèbre réseau Tinder. Le thème de l’album tourne autour de cette recherche de l’amour et de l’exploration de l’utopie.

L’album n’est pas politique avec un grand P, Björk hésitant toujours à se définir comme une artiste engagée, mais elle y dépeint une vision optimiste du futur.

"its writing process coinciding with some of the biggest political upheavals in recent history. Against a backdrop of rising xenophobia and the looming threat of climate catastrophe, the album asks whether paradise is possible. Maybe that’s why it became a utopian theme - if you’re gonna survive not only my personal drama but also the sort of situation tha world is in today, we’ve got to come up with a new plan"

(...)"if we don’t have the dream, we’re just not gonna change. Especially now, this kind of dream is an emergency."

Instrumentation & orientation musicale, un album tourné vers l’ambient ?

Très impliqué dans l’écriture et présent depuis le début de ce nouveau projet, Arca l’a encouragée à poursuivre dans la direction des titres instrumentaux comme Batabid (une inédite de la période Vespertine) et Ambergis March (DR9).

Excepté un titre énergique produit par Rabit, avec un rythme de marteau-piqueur dévastateur, l’album forme un ensemble léger, en opposition avec la dramaturgie exacerbée de Vulnicura.

"It’s natural for me, maybe more subconsciously than consciously, that whatever I do on one album, I tend to do the opposite of on the next. (...) I needed to zoom out and find new manifesto."

Instruments à vent et transitions

Exit les arrangements pour cordes, il sont remplacés par des instruments à vents (notamment la flûte).

"By contrast (with Vulnicura), Björk’s new album feels lighter than air."

Des chants d’oiseaux et de bruits de la nature servent de transition entre chaque chanson. Des sons enregistrés avec Arca, notamment lors de leur voyage aux Caraïbes ou empruntés à l’un des albums préférés de Björk : Hekura sorti en 1980. Produit par Nestor Figueras et David toop, l’une des figures de la musique ambient, il s’agit de deux longues pistes enregistrées lors de cérémonies chamaniques au Venezuela.

Premiers titres dévoilés

  • The Gate, décrite comme une chanson d’amour, avec un clip réalisé par Andrew Thomas Huang dans laquelle Björk portera une robe d’Alexandro Michele (Gucci) et un nouveau masque de James Merry.
  • Features creatures
  • Loss, en collaboration avec Eric Burton aka Rabit, un titre sur la volonté et notre capacité à choisir
  • Allow, co-écrit avec Arca et enregistré lors de leurs vacances aux Caraïbes, Björk n’est pas encore sûre de l’intégrer à l’album.

Commander le magazine

 
 
 
 

Nouvel album news