James Merry
 
 

Rôle

James Merry

  • photo : Santiago Felipe
  • photo : Santiago Felipe
  • photo : Santiago Felipe
  • photo : Santiago Felipe
 
 

Assistant personnel de Björk depuis 2009.

"We’ve worked together for eight years, and he lives in Iceland, and his job title keeps changing," she explained. So, what is it at the moment ? "We decided that he would be Co-Visual Creative Director with me, and it’s just the two of us, but we’ve obviously got badges." BBC, novembre 2017

Travail avec Björk

- Co-Coordinateur des Applications Biophilia, dessins, storyboards et documentation
- Co-réalisation du clip Moon
- Directeur créatif avec Björk sur Vulnicura VR
- Photos intérieures de l’artwork de Vulnicura Strings
- Directeur créatif avec Björk sur le clip The Gate
- Masque et direction artistique pour la pochette Utopia

- Bas brodés + composition florale pour le clip de Black Lake

Masques
- Masque de la session photo + vidéo de Family avec Andrew Thomas Huang

- Masque brodé au Pohoda festival + aux Nuits de Fourvières

- Masque brodé au Wilderness Festival

- Masque brodé au Governors Ball festival + au Manchester International Festival + au Poble Espanyol + Conférence de presse Protect The Park

- Masque brodé lors de la session photo pour Sunday Times Style (11/2015)

- Masque porté lors du 2ème Dj set à Sydney

- Masque porté lors du 1er Dj set à Sydney

- Masque porté lors du 2ème Dj set à Tokyo + clip de Notget

- Masque porté au FYF Fest

- Masque porté lors du 1er Dj set à Houston

- Masque porté lors de la conférence de presse Björk Digital à Sydney + Notget VR + clip de Notget

- Masque porté lors du 1er Dj set à Montréal et lors du 2ème Dj set à Houston

- Masque porté lors de la conférence de presse Björk Digital, du 1er Dj set à Tokyo et à Reykjavík

- Masque porté à Londres au Royal Albert Hall

- Masque porté lors de l’interview dans l’émission tv Kastljós

- Masque porté à Londres au Royal Albert Hall, à l’Eventim Apollo, lors du 2ème Dj set à Montréal, à Reykjavík, à Mexico, à Los Angeles et à Tbilisi

- Masque porté à Londres à l’Eventim Apollo + à Tbilisi

- Masque porté à Mexico lors de la conférence de presse, au concert du Ceremonia festival et à Los Angeles au concert au Walt Disney Concert Hall

- Masque brodé à l’Auditorium Parco della Musica + Spandauer Zitadelle + couverture Sunday Times Style + conférence de presse à Montréal + Dj set à Bushwick

- Masque collerette porté au concert de Reykjavík

- Masque collerette porté à la conférence de presse au Sonar + concert du Fuji Rock

- Masque porté backstage au FYF Fest (avec Missy Elliott)

- Pièces en silicone pour la session photo dans Dazed, le clip The Gate, sur la pochette de l’album Utopia et pour la session avec Santiago Felipe

- Pièces en silicone pour le clip Utopia

- Masque perles de pollen d’orchidées porté lors du facebook live avec Nowness et du Dj Set à la Fashion week de Londres

- Masque porté dans le clip The Gate

- Masque porté lors du concert à Tbilisi

- Maques pour Björk et les flûtistes Viibra de la tournée Utopia

- Maque porté lors de l’émission Later with Jools Holland

- Masque porté lors des concerts à We Love Green, Northside et au Gent Jazz Festival

- Masque porté lors du concert au festival Eden Sessions

- Masque porté lors du concert à Dalhalla

James Merry à propos des masques pour Vulnicura

“I got really excited by that and started making small pieces of embroidery for her as we made the first music videos,”

“I think the first things I made were some stockings embroidered with Icelandic ‘blóðberg’ for the Black Lake video, and an embroidered latex headpiece for her birthday present. Then it just all grew from there, eventually manifesting in all the headpieces for the tour.”

“For me, one of the appealing aspects to work in such an ancient and traditional medium is how open that makes it to quiet subversion, particularly with the materials I am using—embroidering into latex with neon threads, and the juxtaposition between machine and hand on my embroidered sportswear series. Transformations and metamorphosis are recurring themes throughout my work, often exploring notions of contrast when things collide and co­exist : animal versus human, urban versus rural, traditional craft versus new technologies.”

“The first pieces were predominantly hand-embroidered lace and latex, quite soft and feminine, then I began to add more beadwork and detailing in pearls. I then started using wire—in my mind, a sort of three-dimensional embroidery, bringing the threads off the face and float in mid air. And now I’m moving into translucent plastics, but still with embroidered details.”
thecreatorsproject - Septembre 2016

James Merry Merry à propos du masque porté à Rome

Je suis vraiment très honoré d’avoir réalisé, d’après une idée de Björk​, cette nouvelle pièce. Lors de la tournée actuelle, elle m’a montré un croquis qu’elle a dessiné, dont ses cordes vocales étaient l’élément central, avec des lignes qui en irradiaient... après quelques essais de broderie, voici donc le nouveau masque brodé aux cordes vocales ! facebook

James Mery à propos des pièces en silicone

Can you tell us about the sculpted face flowers you create for Björk ?
The earlier ones took their inspiration from animal forms – like moths, jellyfish, corals – whereas these new pieces are heading into floral, anatomical territory ; something orchid-like, alien, sexual. Björk’s headpieces usually stem from a specific set of references, ideas, textures or colours that she instinctively feels for each project. Over the years we’ve developed a really beautiful, telepathic shorthand. It’s the most special creative relationship and friendship I could ever imagine. Crack Magazine - Novembre 2017

James Merry à propos de Vulnicura VR

"Making new headpieces with Björk and then seeing how they transform and develop inside a digital world has been a really exciting and unexpected aspect of that."
"I really admire the pioneering spirit Björk has when it comes to new technologies, such as the apps and VR. It’s probably a natural reaction to be skeptical or cynical about any new medium or format, especially while they are still in the early stages. But I think she immediately saw the immersive potential with VR for intimacy and magic, both in terms of performance but also with sound and all the new ways that it can be placed spatially.
"No-one’s really figured that out yet and stepping into uncharted territory is always nerve-wracking but thrilling. I think it’s brave as an independent artist to put yourself forward and be the first to take these new toys and try to put emotion and spontaneity into them. If artists don’t do that, then who will ?!" CNN - Septembre 2016

James Mery à propos d’Utopia

The Utopia references had quite clear-cut colours early on – this peachy colour, and this greeny turquoise-y colour – and a lot of floral stuff, a lot of orchids ; not pretty flowers, more alieny, sci-fi looking flowers. It’s all quite sexual and sensual. I saw it as a chance to make pieces that were totally different from the embroidered ones – I think I made about 20 embroidered headpieces for the previous project – which is why I started experimenting with silicon. It seemed to fit the palette that she was getting into ; it felt more sci-fi, kind of like prosthetics, and also sexual. And it was also just exciting to try and find new ways to put stuff on the face. Dazed - Novembre 2017

James Mery à propos de la tournée Utopia

Le masque d’orchidée osseuse et les masques assortis pour les joueuses de flûtes proviennent d’une idée discutée avec Björk : donner aux musiciennes et à Björk une silhouette différente, avec un côté science-fiction. L’esthétique créée pour Utopia était volontairement brute et extraterrestre – on aurait facilement pu tomber dans l’excessivement floral ou joli. Ces masques ressemblaient un peu à des mutations physiques, comme de nouveaux os qui auraient poussé de la tête de quelqu’un et qui se seraient à moitié transformés en orchidées. Ils sont à mi-chemin entre le floral et l’anatomique.

(...) Nous étions à Helsinki en même temps que Trump qui venait y rencontrer Poutine – c’était un véritable clash d’énergies utopiques et dystopiques. Quand je suis sorti le matin, je me suis retrouvé coincé pendant deux heures au milieu des barricades et de la sécurité. Cette proximité pendant une tournée dont le but est de trouver une solution matriarcale et environnementale pour l’avenir…c’était une friction mémorable. Vogue

James Merry Merry à propos de Björk

How did your partnership with Björk come to be ?
I was introduced to Björk over 6 years ago through a mutual friend in London when she was just starting to conceive Biophilia and looking for an assistant to come on board. It was such an adventure. We swapped a few YouTube videos by email and then I went to meet her in New York. I went back to London, and then two weeks later, I dropped everything and moved out to New York to work with her full-time, which I’ve been doing ever since. I’ve always been a bit reluctant to talk about it really, as it has always existed in such a magical and fertile place and I would never want to burst that bubble by trying to define it too much. But meeting and working with her has definitely been the best thing that ever happened to me, in so many ways. id-vice - juillet 2015

Collaborating with her is “like an invitation into a very specific universe that she is creating to surround her music, where she encourages you to grow and flourish inside of that world and brings the best out of you, teasing out the places where both your worlds overlap while still staying true to her vision,” he says. LA Times - mai 2017

How does this project compare to your previous work for Björk ?
I’ve been working with Björk for eight and a half years now and it’s safe to say no two days have ever been the same. Each project is so different from the one before. On Biophilia we went deep into scientific research for two years, app building and education. On Vulnicura we had the whole journey into virtual reality. Utopia is pushing off into a new trajectory. Crack Magazine - Novembre 2017

J’ai rencontré Björk pour la première fois en 2009. C’est un ami commun à Londres qui nous a présentés, quand elle cherchait un assistant pendant les premières phases de recherche de son projet Biophilia Educational Project. Je suis à ses côtés depuis tout ce temps.

(...) Nous nous lançons toujours ensemble dans ces aventures – qu’il s’agisse d’une tournée, d’un photoshoot, d’un nouvel album, ou simplement de la découverte d’un nouvel auteur. J’adore être avec elle dans cette énergie obsessive d’exploration, où il y a toujours une nouveauté fascinante à partager. Elle a la capacité de créer autour de son travail un espace vraiment généreux et ouvert. Elle a aussi un esprit pratique et rigoureux. La caricature complètement à l’ouest qu’on fait d’elle me paraît toujours étrange, car dans n’importe quel groupe, c’est généralement elle la plus solide et la plus pragmatique.

(...) Notre collaboration a été progressive. J’ai commencé à travailler avec elle en tant qu’assistant, puis au fil des ans, mon rôle a évolué pour devenir co-directeur artistique sur les visuels. Les années ont passé sans jamais se ressembler, ce qui explique certainement pourquoi c’est si agréable. J’ai l’impression que beaucoup de gens pensent que je ne fais que des masques pour elle, mais en réalité c’est quelque chose qui s’est développé assez récemment.

(...) Le processus varie en fonction du projet, mais en général, il vient toujours des mêmes choses : des références partagées, des films regardés ensemble, des idées dont on discute pendant de longs vols en avion. En ce qui concerne les masques, chacun a sa propre histoire. Généralement, j’essaye d’absorber un grand nombre d’informations auprès de Björk – pas seulement esthétiques, mais aussi émotionnelles – et de comprendre quel genre de personnage ou d’humeur on cherche à créer. Ensuite je pars de mon côté et je passe des semaines à réaliser des prototypes que je lui présente plus tard, et s’ils lui conviennent, on procède à de petites retouches pour un résultat parfait. Vogue

Liens

- jtmerry.com
- instagram

En lien avec...