Résumé du film Drawing Restraint 9

 

< retour à la page spéciale

Le film s’ouvre sur une séquence (Gratitude) où une japonaise emballe méticuleusement deux fossiles. Elle insère de petits morceaux de vaseline dans chaque paquet.

On découvre ensuite la baie de Nagazaki et ses installations portuaires. Il s’agit d’une presqu’île isolée où se déroule une intense activité. Des ouvriers construisent une jetée blanche sur la plage. L’arrivée d’un semi remorque chargé d’une citerne déclenche une procession traditionnelle. Les danseurs circulent au rythme de Petrolatum. Le camion est ensuite chargé de vaseline à partir de gigantesques cuves métalliques.

La vaseline est montée à bord du Nisshin Maru, un baleinier amarré au port. Un moule reprenant la forme du "field" (l’emblème fétiche de Matthew Barney) est monté à bord, puis rempli de vaseline liquide sur le pont. Au loin, deux personnages s’apprêtent à prendre place dans de petites barques de pêche. Ce sont les invités occidentaux. La femme patiente près d’un temple, tandis que l’homme attend au loin sur une structure portuaire. Pendant ce temps, le baleinier prend le large. Dans la baie, un groupe de pêcheuses de perles trouvent un gigantesque morceau d’ambre gris flottant au gré du courant. Sur le pont du bateau, la vaseline prend en masse peu à peu.

Dans les cuisines du Nisshin Maru, le personnel s’affaire à cuire des crevettes et à préparer des plats gélifiés reprenant le symbole du "field". Les plats sont servis au personnel de bord qui les savourent en enlevant la bande centrale du "field". L’espace résultant étant comblé avec des crevettes. La femme est la première invitée à atteindre le Nisshin Maru. Elle est hissée à bord à l’aide d’un grand panier. Après quelques pas sur le pont, elle pénètre dans les entrailles du navire. Comme guidée par la musique, elle se dirige vers une salle où est préparé un bain. Deux servantes la déshabillent, puis la laissent se baigner. L’homme arrive à son tour sur le bateau. Il se fait raser par un homme de bord, puis entre dans une pièce avec un sublime paravent et s’endort.

Pendant ce temps, la vaseline continue à durcir sur le pont. Un deuxième baleinier récupère le morceau d’ambre gris auprès des pêcheuses. Un marin entre dans la salle où s’est endormi l’invité, il lui rase le crâne et les sourcils pendant son sommeil. L’invitée sort de son bain, se fait sécher par les servantes et est guidée dans la pièce de l’autre coté du paravent. Les deux invités se font habiller, coiffer, maquiller par les servantes. Deux costumes, inspirés des vêtements de mariage Shinto, en peaux de bêtes et ornés de coquillages leur sont offerts. Le "field" en vaseline sur le pont est maintenant totalement figé en une sorte de matière grasse et relativement solide qui rappelle la graisse de baleine. Les marins découpent la barre centrale du "field" à l’aide des outils traditionnellement utilisés pour le dépeçage. Ils la réduisent en petits morceaux qui sont envoyés dans la chaudière du navire où ils sont fondus. Dans une partie de vaseline, on découvre une sorte de longue colonne vertébrale blanche plus rigide que la vaseline qui l’entoure : elle est remisée dans la cale du navire.

Le second baleinier fait parvenir le morceau d’ambre gris sur le Nisshin Maru par la trappe de la poupe. Il est hissé sur le pont à la manière des baleines pêchées.
Les deux invités sont dirigés devant une porte glissante et patientent longuement. Puis, ils pénètrent dans une salle où de l’eau boue dans une marmite.
Un homme (l’hôte) les rejoint et leur parle de l’histoire du navire. Il leur sert le thé selon le rituel traditionnel, puis les laisse seuls. La nuit tombe et un orage éclate. Les deux invités se rapprochent et échangent des baisers et des caresses. La vaseline fondue dans la chaudière monte brusquement en pression et se répand dans le navire. Les invités sont secoués et tombent à terre. On constate qu’un "évent" leur a poussé à la base du cou. Ils pratiquent une sorte de baiser sur ces "évents".

Dans l’infirmerie, un jeune garçon est allongé sur une table d’examen. Il a des morceaux de fanons dans la bouche et vomit une pâte grise. Le morceau d’ambre est placé sur le "field" dans l’espace centrale. Les invités commencent à se taillent les jambes à la manière dont les pêcheurs découpent les baleines. Leur chair n’est plus humaine, mais similaire a de la chair de baleine. Sur le pont, dans une atmosphère étrangement calme, de jeunes enfants effectuent une procession autour du "field". Ils ont apporté des crevettes et la pâte crachée par l’enfant de l’infirmerie. Ils les mélangent et placent la mixture sous l’ambre. Les invités finissent de se tailler les jambes dans la pièce qui est maintenant envahie de vaseline, qui commence à coaguler autour d’eux. À l’aube, un personnage clownesque apparaît sur le pont du navire et asperge les morceau d’ambre de liquide. Des queues de baleine ont maintenant poussé en lieu et place des jambes des invités.

Il fait jour à présent, et les marins retirent le morceau d’ambre qu’ils mettent dans la cale, à coté de la colonne vertébrale. La vaseline sur le pont est démoulée et se délite complètement. Le morceau d’ambre dans la cave se disloque et révèle cette fois-ci une colonne vertébrale noire. Le Nisshin Maru est maintenant entouré d’icebergs, et deux baleines s’éloignent du navire. Dans la baie de Nagazaki, sur la presqu’île, la jetée blanche est achevée, tandis que l’ancienne jetée noire s’effondre. Une pêcheuse crache des perles qui tombent au fond de l’eau en formant un motif d’anneaux entrelacés.

< retour à la page spéciale

 

Autres articles