Albums solo

Volta

2007

01. Earth Intruders (single) (6:13)
02. Wanderlust (5:50)
03. Dull Flame of Desire (en duo avec Antony Hegarty) (7:30)
04. Innocence (4:26)
05. I See Who You Are (4:21)
06. Vertebrae by Vertebrae (5:07)
07. Pneumonia (5:13)
08. Hope (4:02)
09. Declare Independence (4:10)
10. My Juvenile (en duo avec Antony Hegarty) (4:01)

Sortie Mai 2007

Titre inédit (édition japonaise)

- I See Who You Are (Mark Bell Remix) (4:01)

Infos

Volta est le sixième album de Björk et succède à Medúlla, paru en 2004. Il est composé de dix morceaux originaux écrit et produit par Björk.

L’album a été enregistré à New York (usa), San Francisco (usa), Reykjavík (Islande), Portland (Jamaïque), Londres (uk), Bruxelles (Belgique), Bamako (Mali) et sur un bateau entre Malte, la Goméra et la Tunisie.

Björk à propos du titre

« I thought about calling the album Voodoo or Voltage, but both words felt too cliché. I liked the sound of Volta best. It just sounds like energy. »
Source : Violently Happy, New York Post, 06/05/2007

« I´m always looking for a word that has some sort of energy. Usually the name just comes, from a newspaper or something. I had been working for a year on the record and no name. In the text, the name voltage and voodoo are mentioned, what I thought is overused. I´ve always tried to pick titles from latin or something. But I thought Volta… I can´t remember how it came up, but then I googled it and found out that it means a name of a scientist in Italy that discovered the battery, and also a river in Africa and a lake that has the name Lake Volta. And other stuff came in there. I´m not going to name anything but people can guess what it is. Also there is a dance that has this name. So I had many things for that name : dance, river and the battery. So okay- it fits. »
source : www.visir.is, 22/03/2007

Björk à propos de l’album

« Je venais de réaliser successivement deux ou trois albums plutôt cérébraux, peut-être avais-je tout simplement besoin de m’en démarquer. Pour ce disque, je voulais juste m’amuser et faire quelque chose qui soit vraiment péchu et enjoué »

« J’ai travaillé cet album de manière très impulsive. Je ne voulais pas être particulièrement "intelligente", cérébrale. Mes deux albums précédents étaient très casaniers. J’étais à la maison, j’avais mon ordinateur, ma petite fille auprès de moi… Lorsque j’ai commencé le travail sur Volta, j’avais envie de sortir, de voir ailleurs ce qui pouvait bien se passer. Je voulais goûter à de nouvelles expériences, tant émotionnelles que musicales. Je voulais juste prendre du plaisir. C’est pour cela qu’à travers ce disque, j’essaie d’expliquer des choses qui sont à la base très impulsives, très émotionnelles. Dans un sens, Wanderlust est un manifeste. Il reflète bien cette idée de départ, de fuite… Vivre l’aventure, sans trop réfléchir. »

« J’ai composé Volta, et lors des trois derniers mois d’écriture, le seul casse-tête que je n’avais pas résolu était celui des rythmes. Nous avions beaucoup expérimenté avec les rythmes mais avions fini par tout jeter, mais à chaque fois que nous aboutissions à quelque chose de pertinent, cela nous semblait trop prétentieux pour ce disque, ça ne collait jamais. » Pitchforkmedia - Mars 2007

Volta, c’est un film d’horreur comique : j’y rêve qu’un jour la nature va se révolter… Je la vois, marchant lourdement et bruyamment dans les rues de New York, entrant dans chaque bâtiment pour ajouter à la main « 13 » dans les cages d’ascenseur… Ça fait quatre mille ans qu’elle dort et se laisse faire. Mais là, il y en a marre : il faut finir par admettre que nous ne sommes qu’une tribu, qui doit vivre avec la nature, oublier ses prétentions de civilisation et de propreté. Nous sommes fondamentalement des païens, il va falloir le prendre en compte. Les Inrockuptibles - Mars 2007

Björk à propos de la pochette

« I was working with Bernard Wilhelm to make the outfits for the Volta tour, and we were meeting several times. And he showed me this thing. And I was like, “Wow, we gotta make this. That is absolutely ridiculous. It’s like totally slapstick.” What I’m wearing is plastic. He had never made something like that before. He found some people who spray cars [for the paint]. It was quite a journey. I’m so glad we get to exhibit it in MoMA.

And we were like, “What kind of photographer is good at [shooting something like this] ?” Nick Knight is just so good at photographing something that’s that streamlined and make it more powerful. For me it was almost like two covers of Volta, that one is the yang, the male, and [the other one, by Inez and Vinoodh] is more the female—all the crochet, what’s inside, like the intestines of the character.  » Time - Mars 2015

Björk à propos de la pochette alternative

« The first thing I always know—maybe it’s a musician thing—I always know the colors pretty early. And it’s like solving a murder mystery. I knew it was red, and then electric blue and neon green. The makeup reference funnily enough came from Bernard Wilhelm, because I was working with two people at the same time for this. Sometimes it’s like an overlap, you know ? But we were trying to make up this character who is kind of in some invented tribe. And then M/M, the designers, they came up with a fire font for “Volta.” They actually made pipes, and put gas in it, and photographed it, making letters, a fire font. » Time - Mars 2015

Critiques

Volta est le résultat du voyage effectué par Björk en Indonésie après le Tsunami. Émue, la chanteuse islandaise a été inspirée pour créer « des beats tribaux » pour nous encourager à vivre selon l’énergie de la terre. The Guardian - Mars 2007

Volta renoue avec une veine nettement plus rythmique. Des rythmes sauvages, terriens, entêtés, que Björk a élaborés au dernier moment et confiés en grande partie à deux percussionnistes chevronnés. Lesinrocks.com - Avril 2007

Ventes

L’album a été numéro 1 des ventes d’albums en Norvège, en Islande, au Danemark et en Israël. Il s’est hissé à la 3ème place en France à sa sortie et a cumulé 57 400 ventes en 2007.

Pochette :

Direction artistique et design : M/M (Paris)
Sculpture : Bernhard Willhelm
Photographie : Nick Knight
Maquillage : Feride Uslu
Coiffure : Jimo Salako

Livret :
Direction artistique & photographie : Inez+Vinoodh
Costume : The Icelandic love corporation

<diapo574>

ShowStudio propose de télécharger la pochette de Volta en poster géant (48 feuilles A4).