Vulnicura VR

Vulnicura VR, la déclinaison de l’album en réalité virtuelle

Présenté comme un nouveau territoire numérique, Vulnicura VR est conçu pour explorer et expérimenter les vidéos réalisées en 360° issues du dernier l’album.

Le projet, actuellement en cours de finalisation et présenté lors de la tournée Björk Digital, repose sur plusieurs dispositifs de réalité virtuelle et concerne les chansons suivantes :
- Stonemilker et Family réalisées par Andrew Thomas Huang,
- Mouth Mantra par Jesse Kanda,
- Notget de Warren du Preez et Nick Thornton Jones
- Quicksand

Aucune information précise sur la date de sortie n’a été communiquée.

« I feel the chronological narrative of the album is ideal for the private circus virtual reality is a theatre able to capture the emotional landscape of it. »

« La narration chronologique de Vulnicura est idéale pour le cirque privé qu’est la réalité virtuelle, comme un théâtre qui dévoilerait le paysage émotionnel de l’album. » Björk, Sydney, juin 2016

« to me it is the natural continuity of the music video, this total merge of surround sound and vision. (...) eventually i would like to gather all the vr apps together on a vulnicura album so that people can watch them at home in chronological order. but since most people dont have headsets, i like doing this in museums and shows to exhibit the videos after they had been made. »
Björk, The Australian, juin 2016

« "The limitations are what excite me most, (...) It’s still in the making. You can improvise. It’s like the future. You don’t know. You have to dig a cave with a teaspoon." »
Björk, Conférence de presse Los Angeles, mai 2017

« Je me vois comme quelqu’un qui construit des ponts entre le quotidien des humains et la technologie. […] La partie visuelle de Vulnicura a été longue à construire… J’estime que, d’un point de vue émotionnel, elle fonctionne puisque le chagrin d’amour est la plus ancienne de toutes les histoires humaines, donc il pouvait supporter ce genre d’expérience. Tout l’album se déroule dans le même registre. Des orchestrations de cordes sobres et savantes, parfois chamboulées par des rythmiques électroniques souterraines. Donc pour avoir des points de vue variés, il fallait avoir des réalisateurs différents et des technologies différentes. » Björk, The Guardian, août 2016



En collaboration avec