À propos du prix d’interprétation

Avant je me méfiais des prix, car j’avais l’impression qu’ils signifiaient : "Vous êtes désormais bonne pour la maison de retraite." J’avais surtout peur que l’avis des autres ne me détourne de ma route. mais à Cannes, c’était différent car non seulement ce prix n’avait rien à voir avec la musique mais c’était une reconnaissance. La consécration de trois longues années de travail et de sacrifices. (...) J’ai été très touchée de recevoir ce prix. Depuis trois ans, j’avais tout mis de côté pour Selma. Dans la musique, j’accueille les récompenses avec suspicion. J’ai l’impression qu’on veut me placer dans un rocking-chair alors que je commence tout juste ma mission. J’ai envie d’aller si loin ! Surtout ne me dites jamais que ce que je fais est bien...