Tri par année

 

Tags

 

Tri par album

 

4.11.2016

Le projet Vulnicura VR s’étoffe

L’expérience Vulnicura VR, actuellement présentée lors de l’exposition Björk Digital, est en perpétuelle évolution. A chaque nouvelle itinérance, une nouvelle expérimentation en réalité virtuelle est proposée.

Le projet Vulnicura VR se compose actuellement de 5 vidéos :

- Stonemilker VR, par Andrew Thomas Huang, est un film 360° tourné sur une plage islandaise

- Mouth Mantra VR, par Jesse Kanda, transporte le spectateur à l’intérieur de la bouche de Björk

- Quicksand VR, en collaboration avec Dentsu Lab Tokyo, tournée en réalité virtuelle augmentée à Tokyo en juin et ensuite présentée dans une version retravaillée à Londres en septembre, Björk porte un masque en 3D par Neri Oxman

- Family VR, par Andrew Thomas Huang, est une expérience de réalité virtuelle interactive sur le périple d’une femme à travers le paysage austère de l’Islande

- Notget VR, par Warren du Preez & Nick Thornton-Jones présentée à Reykjavík dans une version plus avancée dont voici un teaser :


Selon Billboard, une nouvelle vidéo VR est actuellement en préparation. Elle sera réalisée par un collaborateur de longue date : Chris Cunningham.

Plus d’infos sur Vulnicura VR

 
 
 

27.10.2016

Björk Digital à Montréal : retour en photos et interview

Jusqu’au 12 novembre, Björk Digital est présentée à la DHC/ART Fondation de Montréal. À cette occasion, Björk a donné deux DJ sets les 25 et 26 octobre au Cirque Éloize.

En marge de la promotion de l’exposition et de la présentation en avant-première de la vidéo Family, Björk s’est entrenue pendant 2h avec les journalistes lors d’une conférence de presse organisée par RBMA dont voici quelques extraits :

A propos des masques

« Puisque je suis la cible des photographes et que nous sommes à l’époque des selfies et des médias sociaux, le masque est pour moi une façon de me protéger... et aussi de me révéler. »

A propos des DJ set

« Je suis la pire DJ au monde »

« Certaines personnes sont nées pour ça. Je suis vraiment flattée de cette opportunité par contre. Je vois un DJ set comme un voyage : je veux mener les gens du point A au point B. Et c’est presque un défi : combien de temps je peux tenir à jouer cette seule chanson ? (Rires) Je voulais faire des choix très minimalistes... Mais je suis devenue nerveuse et c’est devenu... hum... "maximal" »

« Je ne prétends pas être une experte en djing, mais j’aime commencer à un endroit et me rendre ailleurs, exprimer mes goûts et mes intérêts musicaux. J’aime réfléchir aux choix des chansons et à leurs superpositions sonores - comme les chants d’oiseaux. Cela peut être minimaliste et aussi maximaliste ! »

Au sujet de sa méthode de travail

« J’écris beaucoup quand je marche dans la nature. Je laisse ensuite reposer et je vois ce que cela donne. J’ajoute les cordes et les arrangements après. Grâce à la technologie, je peux composer 99,9 % de ma musique dans ma chambre. Et c’est souvent ce qui prend le plus de temps ! »

« Lorsque j’ai acheté mon premier ordinateur portable en 1999, ça m’a libérée. Du jour au lendemain, j’ai pu composer et enregistrer moi-même mon travail dans ma chambre à coucher. »

A propos de ses découvertes musicales

« Je m’estime très chanceuse de pouvoir échanger quotidiennement des conseils musicaux avec des personnes avisées telles Robin Carolan, Alejandro Arca, Alex Ross, etc. En ce moment, j’écoute de la musique minimaliste suisse, exécutée sur des rythmes très lents. Depuis Philip Glass et ses contemporains, le minimalisme peut aussi représenter pour moi une réponse artistique à la société de consommation. »

« Je crois à YouTube, qui permet à chacun de faire des découvertes et des choix. Ce n’est pas une fuite, c’est un besoin. Il m’arrive, par ailleurs, d’avoir le sentiment d’avoir cumulé deux ans de retard, de n’avoir pas assez fait de trouvaille »

A propos de l’Islande

« Je me sens bénie d’y être née. J’aime la qualité de l’air, j’aime l’espace, et j’aime que ce pays n’ait pas d’armée. Avec sa faible population, chacun a un lien plus ou moins proche avec tout le monde. »

« Le nationalisme peut être positif, mais il peut aussi conduire au fascisme. C’est pourquoi il me faut sans cesse réévaluer ma position sur cette question. Mais j’y reviens toujours. »

« J’aime l’Islande. L’air y est pur, il n’y a pas d’armée. Avouez, c’est fou quand même. Tout le monde se connaît. Impossible de s’en sortir si on a fait un mauvais coup. »

Au sujet de ses convictions féministes

« Adolescente, j´étais très active sur la scène musicale locale [...]. Personnellement, j’ai eu tendance à vouloir en faire deux ou trois fois plus que les garçons... Aujourd’hui, je me réjouis d’observer que les choses ont changé. En Islande, par exemple, on assiste à l’émergence de femmes réalisatrices et compositrices, et aussi de groupes de rap féminin. Une avalanche de changements ! »

« J’ai six frères et soeurs [...] ; ma carrière est aussi une affaire de famille, car j’ai eu la chance de pouvoir compter sur elle. Même très jeunes, des membres de ma famille m’accompagnaient en tournée pour s’occuper de mon jeune fils. »

A propos des avancées technologiques

« Je me suis mise à l’ordinateur portable en 1999, ça m’a libérée du studio comme unique lieu de création. Je pouvais alors composer dans ma chambre à coucher et faire en sorte que mes rêves deviennent réalité... »

« Je suis sûre qu’elles peuvent aider en tant qu’artiste, mais je suis également très préoccupée par ses conséquences sur le réchauffement climatique et l’environnement en général. Si on sait fabriquer un iPhone, on devrait savoir comment se débarrasser des déchets liés aux technologies et faire en sorte de vivre dans un monde plus vert. Nous devrions y arriver »

Au sujet du nouvel album

« J’ai presque terminé d’enregistrer les voix »

« L’album a encore besoin de sa bulle. C’est difficile de prendre du recul, de dire où ça va. »

« Il est un peu tôt pour en parler. Il faut laisser les chansons reposer avant de les comprendre. Je suis actuellement en plein processus. Je suis très consciente et curieuse de ce rêve utopique dont je m’applique à célébrer l’irréalité. »

« ...comme un rêve curieux où se mêle le réel et l’irréel […] J’ai envie de célébrer l’irréel, de faire du rêve une réalité ».

« L’utopie, j’y crois. Dans un sens, c’est de savoir ce qu’on veut. Bien sûr, tout ne se réalisera pas. Mais la réalité, c’est un autre truc à gérer. »

Björk disait cependant s’être lassée des orchestrations de cordes.

« C’est comme si j’en avais fait une surdose ».

Extraits des articles publiés sur lapresse.ca, ledevoir.com et le huffingtonpost.

 
 
 

18.10.2016

Björk Digital à Reykjavík en novembre

Après Sydney, Tokyo, Londres et l’inauguration ce vendredi à Montréal, Björk Digital passera ensuite par la capitale islandaise. C’est dans le cadre du célèbre festival Iceland Airwaves que l’exposition sera présentée au centre Harpa de Reykjavík à partir du 2 novembre.

Björk Digital se dévoilera sur trois niveaux avec les applications Biophilia, une trentaine de clips remastérisés en 5.1 sur grand écran et la partie dédiée à la réalité virtuelle.

Les billets pour l’exposition seront en vente à partir du 20 octobre sur le site harpa.is.

Un événement en collaboration avec Icelandair, Valitor, Landsbankinn et Blue Lagoon.

Toutes les infos sur l’exposition Björk Digital dans notre dossier spécial

 
 
 

14.10.2016

Björk Digital à Montréal en octobre

Après Sydney,Tokyo et Londres, Björk Digital poursuit son voyage avec un passage par le Canada. Du 15 octobre au 12 novembre, l’exposition sera présentée à Montréal dans le cadre de la Red Bull Music Academy en collaboration avec la DHC/ART Fondation pour l’art contemporain et le Centre Phi.

À cette occasion, une vidéo en réalité virtuelle basée sur le titre Family a été commandée et sera diffusée en avant-première.

We're excited to launch the @bjork Digital Exhibition this Saturday at @dhc_art in collaboration with @phicentre, which will feature the premiere of a new VR video for Family directed by @andrewthomashuang 👉 win.gs/BjorkDigital #RBMAMTL

Une vidéo publiée par Red Bull Music Academy (@redbullmusicacademy) le

Par ailleurs, deux DJ sets sont annoncés les 25 et 26 octobre.

A DJ set from Björk is as much education as it is celebration - expect the collision of music you have never heard before and might never hear again, merging abrasive electronics with the singular vocals of artists from around the world. +++

Deux soirées qui s’annoncent déjà fort courues selon le huffingtonpost.ca
source : Montreal Gazette

Toutes les infos sur l’exposition Björk Digital dans notre dossier spécial

 
 
 

27.09.2016

Björk rejoint la programmation du festival Iceland Airwaves (maj)

Après deux mémorables concerts acoustiques à Londres au mois de septembre, Björk a annoncé sa participation à l’édition 2016 du célèbre festival islandais Iceland Airwaves. Le troisième concert composé uniquement d’un orchestre à cordes aura donc lieu dans la salle Harpa à Reykjavík, le samedi 5 novembre.

Une prévente est ouverte le jeudi 29 septembre pour les spectateurs ayant déjà un billet pour le festival. La mise en vente au publique est annoncée le 3 octobre.

Plus d’infos sur icelandairwaves.is.

maj : un 2ème concert est prévu le 8 novembre à 20h, la mise en vente est prévue le 4 octobre (plus d’infos).

 
 
 

23.09.2016

Interview de Björk pour Noisey

À l’occasion de l’exposition Björk Digital à Londres, Björk s’est entretenue par téléphone avec Noisey.

Lors de l’interview, elle a abordé l’intimité créée par la réalité virtuelle :

Tout dépend du contenu, la réalité virtuelle peut être très effrayante et isoler les personnes, mais elle peut être aussi l’opposé : créer de l’intimité, de la proximité. C’est donc à nous de penser ce contenu. De la même façon, les livres peuvent être également vus comme une source d’isolement, non ? Par exemple, les férus de livres dans ma famille, ne sont pas vraiment des experts en communication humaine, si quelque chose ne va pas, ils iront s’isoler dans une pièce pour lire. La réalité virtuelle est comme les livres : il y a de mauvais livres et il existe des chefs d’œuvres qui vous marquent à vie. Et c’est encore plus vrai avec la musique, si un musicien a la possibilité de vous jouer sa musique, d’une manière intime, rien que pour vous. Cela peut vraiment vous toucher, presque plus qu’un concert.

Björk s’est exprimée sur les nouvelles opportunités pour les musiciens et les artistes grâce à la réalité virtuelle et aux technologies :

Il y a peu de choses positives qui se produisent dans le domaine musical en ce moment. Je suis chanceuse, j’appartiens à la génération qui a un toit. Lorsque j’observe les jeunes de 20 ans, leurs perspectives sont sombres. J’ai cette théorie qu’au départ, tous les systèmes veulent être bons. Le communisme et le capitalisme voulaient réparer le monde ; puis ils sont devenus mauvais, ils se sont figés dans la routine et la bureaucratie et les mauvaises personnes les ont manipulés pour leur propre intérêt. C’est toujours la même histoire qui se répète. Il s’est passé la même chose dans l’industrie musicale. Aujourd’hui, je vois de nouvelles opportunités grâce à la technologie ; la réalité virtuelle et les caméras 360° offrent d’énormes possibilités. Un jeune musicien peut donner un concert depuis sa chambre à un public à l’autre bout du monde ! C’est une autre manière de se faire connaître, de se libérer des carcans et de faire des choses plus intimes. De la même façon que Skype a révolutionné le téléphone : la réalité virtuelle est le Skype à 360°.

Sans oublier de parler du son à 360 degrés :

On parle toujours plus du côté visuel. J’y suis habituée. Mais le son à 360° est une chose vraiment excitante pour un musicien. Mixé un morceau en stéréo est souvent une recherche de compromis, alors qu’à 360° le son vous entoure et cela permet de briser les limites des technologies précédentes. Les technologies se succèdent et apportent à chaque fois un peu plus de liberté, afin de construire une œuvre toujours plus proche de son idée originelle.

En conclusion, elle est revenue sur l’écriture de Vulnicura VR, mais également sur l’avancée du prochain album.

Vulnicura est différent de mes autres albums. Je l’ai écrit plus vite que tous les autres, et je voulais aussi en finir au plus vite. C’est l’album pour lequel j’ai fait le moins de concerts, parce que je n’aime pas me plaindre. Donc, j’ai fait quelque chose comme douze ou quinze concerts... (ndlr. 17 pour le moment) Je me suis demandé s’il y avait une autre façon d’aborder les choses ? Si je me filme en réalité virtuelle en train d’interpréter ces chansons, alors je n’aurai à le faire qu’une seule fois. Au lieu de monter sur scène à chaque fois, je pourrai exposer ces vidéos. Cela me permet de me concentrer sur des énergies plus positives et écrire de nouvelles chansons. Au lieu de me complaire dans une merde négative, j’écris de nouvelles choses, c’est beaucoup plus productif. Je consacre la plupart de mon temps à mon nouvel album, qui en est à un stade assez avancé.

Lire l’article complet en anglais sur noisey.vice.com

 
 
 

22.09.2016

Concert 100% acoustique à Londres

Après plus d’un an d’absence, Björk a fait son retour sur scène au Royal Albert Hall accompagnée uniquement d’un orchestre à cordes.

Hier soir au Royal Albert Hall à Londres, Björk a donné son premier concert de l’année. Plus d’un an après l’annulation de la tournée Vulnicura en août 2015 suite à des problèmes de voix, elle a fait son grand retour avec un live 100% acoustique. Accompagnée de l’orchestre à cordes Aurora dirigé par Nicholas Collon, Björk a offert une performance dans la lignée de l’album Vulnicura strings, sans le moindre son électronique.

Act I : Vulnicura


La première partie se composait des six premiers titres de l’album Vulnicura, dans l’ordre chronologique de Stonemilker à NotGet. Elle portait un nouveau masque fluorescent (orchid) de James Merry, et était habillée par Geoffrey Mac, robe déjà repérée sur d’autres dates de la tournée.

Act II : Les classiques


C’est avec masque moins imposant, mais toujours inédit de James Merry, que Björk réapparaît sur scène. Habillée d’une robe méduse lumineuse en fibre optique créée par la styliste islandaise Hildur Yeoman, elle a débuté la 2e partie avec des titres plus anciens, notamment I’ve Seen It All, entendu la dernière fois en 2003 à Montréal et a conclu avec deux autres chansons de Vulnicura.
Le concert s’est clôturé par un double rappel avec Anchor Song et une version sans beat de Pluto. Björk a remercié le public anglais en ajoutant que Londres était sa deuxième maison musicale.

Retrouvez les photos, la setlist complète, ainsi que les critiques du concert au Royal Albert Hall dans notre rubrique concert et quelques extraits vidéo sur le forum.

 
 
 

15.09.2016

Björk Digital à Houston

Après Sydney,Tokyo, Londres et Montréal, la tournée Björk Digital fera étape aux Etats-Unis. L’exposition s’installera au mois de décembre à Houston dans le cadre du festival Day for Night.

Björk est annoncée en DJ set sur l’une des 3 scènes parmi Aphex Twin, Run the jewels, Blood Orange, RZA + Stone Mecca Rider, Little Dragon, Banks, Ariel Pink, Squarepusher, Liars ou encore SOPHIE.

Le festival se déroulera les 17 et 18 décembre. Plus d’infos sur dayfornight.io

 
 
 

1er.09.2016

Björk Digital : conférence de presse à Londres


Björk fait sa rentrée à Londres par le biais d’un avatar en 3D. Depuis l’Institut technologique de Reykjavík, elle a donné une conférence de presse afin de dévoiler les contours de l’exposition Björk Digital qui se tient à la Somerset House du 1er septembre au 23 octobre.

« Cette nouvelle exposition présente l’univers visuel qu’elle est en train de créer, avant tout au travers de vidéos de réalité virtuelle à 360 degrés, pour accompagner Vulnicura, son album le plus brut et chargé d’émotions jusqu’à présent », décrit The Guardian.

Family VR par Andrew Thomas Huang à venir

Cet avatar sera également présent dans la vidéo VR de Family réalisée par Andrew Thomas Huang présentée plus tard dans l’année.

Avant-première de Quicksand VR

Vulnicura VR se voit compléter d’une nouvelle vidéo avec la projection de Quicksand. La vidéo, tournée en juin dernier au Miraikan de Tokyo, sera diffusée en avant-première.

Q : I read an interview when you said Vulnicura is a representation of hell, and also that you work on your next album which is more of the utopia, so here in somerset house with celebrating 500 years since Thomas More published Utopia in 1516 and I’m wondering obviously you can’t talk about your new work but what’s your idea of utopia ?

Björk : I think that the goths, the pessimists and the dark ones they have a determined idea of what the world is and they have a point, it does sucks occasionally but I think that eventually after few years or in even decades they proove their point by actually attract lot of dark stuff and surrounding themselves with a lot of black mud, in every sense of the words, I think that the utopist, and I’m simplifying a lot, by creating Utopia and a determined world full of lights, I think that they just have as much of a point, you know, and i think neither of them are right or wrong, It’s both are equally right, but i think there is a little bit more chance if you focus on the light and after a while when the seeds you’ve sown have become plants that you might be surrounded by fertility and light. Obviously you’ll have like a really touchy fucked up moments and touchy days but overall also just in case our children and descendants, I think It’s important to be determined on the light...

Retrouvez toutes les infos dans le dossier spécial Björk Digital.

 
 
 

15.08.2016

Un deuxième concert à Londres


Une nouvelle date est annoncée à Londres en marge de l’exposition Björk Digital. Trois jours après le Royal Albert Hall Björk se produira à l’Eventim Apollo, le 24 septembre.

La salle, connue anciennement sous le nom d’Hammersmith Apollo, a déjà accueilli les tournées Greatest Hits et Volta.

Billetterie

Les billets seront en vente le mercredi 17 août à 9h heure anglaise (10h heure française) sur le site de l’Eventim Apollo.

 
 
 

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 650