Andri Snær Magnason
 
 

Rôle

Andri Snær Magnason

 

Né en 1973, Andri Snær Magnason est un poète, dramaturge, essayiste et nouvelliste remarqué très tôt en Islande. Écrivain engagé marqué à gauche, il s’est fait notamment connaître en 2006 avec l’ouvrage Dreamland a self-help manual for a Frightened Nation (Le Pays des rêves : Guide de survie pour une nation effrayée) où il dénonce avec talent les excès de la société islandaise quelques années avant la crise financière de 2008.

« Pour la première fois, signale Halldor Gudmundsson, son ex-éditeur (...), l’on traitait d’écologie et de consommation avec poésie. Et son procès aussi documenté qu’implacable contre notre société de consommation et la transformation de nos paysages par d’immenses barrages hydrauliques ou géothermiques et d’inutiles usines d’aluminium a convaincu, et éclairé notre crise d’identité. » lexpress.fr

Le livre s’est vendu à 25 000 exemplaires, un record en Islande. Il a été traduit en anglais en 2008 et a été préfacé par Björk.

« This book had an enormous impact in Iceland when it came out. After Icelandic politicians had sold Icelandic nature cheap to some of the industrial giants of this world without the people’s consent, the icelandic people were upset. We didn’t get a chance to defend ourselves. Or our nature. I have a feeling this is a universal problem that our generation will find solutions to. This book is one of these solutions. » Björk

Un documentaire inspiré du livre, réalisé par Andri Snær Magnason et Thorfinnur Gudnason, est sorti en 2010.

Engagement pour l’environnement

Il est relativement récent pour l’Islande d’être à l’origine de mouvements écologistes locaux. Les campagnes contre la pêche et la chasse à la baleine étaient jusqu’alors orchestrées par de grandes ONG internationales, comme Greenpeace et les Amis de la Terre, et désignaient souvent l’Islande comme l’"ennemi". Le point de départ de ce nouveau mouvement, né à Reykjavik, fut la parution en 2006 du livre (et plus tard du documentaire) d’Andri Snær Magnason "Dreamland : A Self-Help Manual for a Frightened Nation", qui fait le point sur les dégâts causés par les investisseurs étrangers qui orchestrent la privatisation et l’industrialisation des highlands islandais. "Même les investisseurs en capital risque comprennent que la nature est notre avenir". The Guardian

JPEGAvec Björk et d’autres artistes, ils forment un groupe d’écologistes engagés. En 2015, ils sont les porte-paroles de l’organisation Gætum Garðsins (Protect The Park) pour la défense d’une région islandaise encore vierge (Miðhálendi). Ils réclament sa conversion en parc naturel, « pour protéger ce désert intérieur de toute invasion humaine » dixit Andri Snær Magnason.

En 2016, il s’est porté candidat aux élections présidentielles de son pays. Il a fini troisième avec 14 % des voix.

Collaborations
- Björk & Andri Snær talks about the struggle for nature, The Reykjavik Grapevine, 2008
- Conférence de presse pour la protection des Highlands d’Islande, 2015

En savoir plus
- Wikipedia
- Barrage contre nature, Libération-, 2006

En lien avec...