Mowno

Biophilia

En regardant le monde par sa fenêtre, qu’elle soit ouverte ou fermée, Bjork doit se sentir proche de nous. Dans l’antre de ses murs, tout est redessiné. Notre présent et surtout notre futur avec lequel elle s’amuse comme un enfant s’aventurerait dans un monde encore inconnu, mais ayant déjà l’étoffe de nos souvenirs. Une nouvelle fois, l’islandaise est l’être qui tombe à pic et qui, du coup, nous convient.

L’idée de Bjork est que, de la musique à la technologie, de la biologie à l’astronomie, il n’y a qu’une infime distance de temps et qu’en unissant les uns aux autres, on obtient un objet hybride qui relie divers langages de l’art. Tout ce qui jusque-là n’était qu’idée, esquisse ou essai devient merveille, surhumain, et évoque plus de possibilités qu’on ne saurait dire. En un album, Bjork cherche à atteindre la pureté de l’instrument. Qu’il soit en acoustique chimérique ou digitale, cela importe peu, seul compte sa révolution esthétique. Bon gré mal gré, on est au sommet d’une nouvelle vague, au milieu de nulle part, belle comme son écume.

Encore une fois, “Biophilia” parvient à nous dire ce qu’on ne saurait expliquer, il ressemble à quelque chose qu’on ne saurait d’instinct nommer. Vulgairement, on le qualifiera de concept-album dantesque où les expérimentations se confondent, se rejoignent et se dispersent tous azimuts. Seul hic, son accessibilité. Pour en saisir toutes les nuances, mieux vaut se munir d’un Ipad afin de télécharger chaque chanson/application. A 1,59 euros l’unité, Bjork a vu grand, bien plus grand que notre portefeuille.

Nous sommes dans un système où il devient très difficile de bousculer les idéaux établis. On connaissait le chant Dies Irae, qui mettait en scène la voix des croyants face au Christ. En lien indirect, “Biophilia” se présente comme la mise en évidence des musiciens face aux possibilités technologiques. Concrètement, est-ce le temps des machines ? Sans trancher la question, on retiendra que, de tout temps, il a appartenu à la musique de bâtir des ponts vers l’inouï. Ainsi, suivons l’exemple de Bjork qui, d’un chant sidéral, offre une fin ouverte, mais ouverte sur l’infini.

Maxime Delcourt

publié dans Mowno - 10.10.2011

 

Articles de la même année

 

2011

date
publication
titre
17.03.2011
Dazed Digital, 2011
28.05.2011
guardian.co.uk
27.06.2011
slantmagazine.com
29.06.2011
Stereogum
29.06.2011
pitchfork.com
01.07.2011
orange.co.uk
02.07.2011
liberation.fr
04.07.2011
Le Monde
04.07.2011
Dazed & Confused n°200
07.07.2011
Wired (UK)
11.07.2011
www.bjork.fr
13.07.2011
BBC Radio 6
22.07.2011
Billboard
27.07.2011
NME
29.07.2011
drownedinsound.com
04.09.2011
Madame Figaro
14.09.2011
L’Express
15.09.2011
L’Obs
19.09.2011
Télérama n°3218
20.09.2011
Les Inrockuptibles n°824
20.09.2011
Rock & Folk n°530
23.09.2011
M Magazine
26.09.2011
M Magazine
27.09.2011
M Magazine
27.09.2011
The boston Phoenix
28.09.2011
M Magazine
28.09.2011
Electronic Beats
29.09.2011
bbc.co.uk
29.09.2011
M Magazine
29.09.2011
M Magazine
30.09.2011
M Magazine
30.09.2011
Wire
30.09.2011
Tribune de Genève
01.10.2011
Marvin (MX)
01.10.2011
Vibrations
01.10.2011
Têtu
01.10.2011
Björk
01.10.2011
What HI-FI ? Sound & Vision
03.10.2011
drownedinsound.com
04.10.2011
drownedinsound.com
05.10.2011
drownedinsound.com
05.10.2011
Entertainment Weekly
05.10.2011
BBC Music
05.10.2011
MusicWeek
06.10.2011
cycling’74 .com
06.10.2011
drownedinsound.com
06.10.2011
Libération
06.10.2011
Libération
06.10.2011
The Guardian
06.10.2011
musicOMH
06.10.2011
Prefix Magazine
07.10.2011
drownedinsound.com
07.10.2011
Independent.co.uk
07.10.2011
The Reykjavik Grapevine
07.10.2011
Mirror.co.uk
07.10.2011
toutelaculture.com
07.10.2011
irishtimes.com
07.10.2011
Consequence of Sound
08.10.2011
The Globe and Mail
08.10.2011
NME
09.10.2011
New York Post
09.10.2011
Journal du Dimanche
10.10.2011
AllMusic
10.10.2011
guardian.co.uk
10.10.2011
Mowno
10.10.2011
Le Monde
10.10.2011
Libération
10.10.2011
Financial Times
10.10.2011
Pop Matters
10.10.2011
Wearsthetrousers.com
12.10.2011
Wall Street Journal
12.10.2011
Les Inrockuptibles n°828
13.10.2011
Paris Match
13.10.2011
Pitchfork
13.10.2011
Rock & Folk
17.10.2011
LA Times
18.10.2011
LA Times
23.10.2011
Icelandair Info
26.10.2011
Les Inrockuptibles n°830
28.10.2011
Wall Street Journal
01.11.2011
Mojo
01.11.2011
Gay & Night
17.11.2011
Dazed & Confused, 2011
22.11.2011
The Economist (blog)
24.11.2011
F5 - Magazine Russe