Björk à propos du titre Oceania

J’ai, en quelque sorte, caché cette chanson jusqu’au dernier moment parce que je voulais qu’elle soit réservée aux JO. Le dernier jour, j’ai pensé qu’on pouvait y ajouter des voix de sirènes, pour rappeler la mythologie grecque... J’ai donc fait appel à un choeur anglais composé de 16 femmes. J’avais un arrangement au piano sur le pc mais qui n’était pas adapté pour un vrai piano, j’avais donc le choeur pour chanter les sirènes. On m’a recommandé Shlomo, un brillant espoir du hiphop. Je lui ai demandé de faire un "techno tango beat". C’était la partie la plus chouette. Parfois c’est bien de travailler avec un revolver sur la tempe parce que tu ne t’endors pas sur des idées préconçues. Parfois l’adrénaline a de bons effets.